Aller au contenu principal

Appel à manifestations d’intérêt : L’autonomisation économique des femmes dans le cadre d’une reprise post-COVID-19 à faibles émissions de carbone

16 mars 2021
Alors que les pays en développement planifient la reprise après la pandémie de COVID-19, ils doivent investir dans la construction d’économies résilientes au climat et comportant de faibles émissions de carbone. Le CRDI lance un appel à manifestations d’intérêt pour des travaux de recherche visant à favoriser l’égalité des genres grâce à de nouvelles possibilités économiques et à des emplois verts.
Deux femmes en l’Inde construisent des panneaux solaires ronds.
ILO

Patricia Fuller, ambassadrice du Canada aux changements climatiques, a annoncé l’appel le 16 mars 2021, lors du Symposium Canada-Afrique sur la croissance propre.

Cet appel ouvert concurrentiel représente un investissement du CRDI de 10 millions de dollars canadiens. Il vise à soutenir la recherche locale axée sur les solutions et les données probantes qui nous aident à comprendre et à surmonter les obstacles spécifiques et systémiques auxquels les femmes sont confrontées au cours de la pandémie et de la reprise, en particulier lorsqu’il s’agit d’accéder aux nouvelles possibilités économiques à faibles émissions de carbone.

La recherche portera sur de nouveaux obstacles sexospécifiques apparus durant la pandémie, sur le fardeau continu et disproportionné du travail de soins non rémunéré et sur les normes sociales sexospécifiques, ainsi que sur les moyens de soutenir et d’étendre les initiatives dirigées par des femmes et qui favorisent une reprise durable.

L’appel s’adresse à des organisations basées dans des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, tranche inférieure, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Asie du Sud et du Sud-Est et au Moyen-Orient.

Grâce à ce soutien, le CRDI produira des connaissances sur les réponses politiques, les interventions, les initiatives d’affaires et d’investissement, et les actions menées par les femmes, qui permettent de

  • soutenir l’autonomisation économique des femmes et les possibilités d’emplois décents dans le cadre des réponses à la COVID-19 et de la reprise post-pandémie tout en s’attaquant à la crise climatique croissante et en créant une voie vers une économie résiliente au climat;
  • promouvoir les possibilités économiques offertes aux femmes dans des secteurs comme ceux de l’énergie, des transports, des infrastructures, du tourisme, de l’agriculture et de la conservation des ressources naturelles, et qui présentent le plus fort potentiel pour accélérer la transition vers une économie à faibles émissions de carbone;
  • promouvoir le commerce transfrontalier, les chaînes de valeur et les modèles innovants du secteur privé qui créent des occasions de haute qualité pour les femmes tout en contribuant à la décarbonisation et à la résilience climatique.

Pour obtenir de plus amples renseignements et postuler, veuillez consulter la page de notre appel à manifestations d’intérêt.