Aller au contenu principal

Le CRDI met l’expertise des pays du Sud au service du Rapport sur le développement dans le monde 2021 : Des données pour une vie meilleure

24 mars 2021
Le Rapport sur le développement dans le monde publié le 24 mars examine l’énorme potentiel, ainsi que les risques, de l’évolution du paysage des données pour les habitants des pays à faible revenu. Le rapport est riche en expertise provenant de tous les pays du Sud, grâce en partie au CRDI.
Plus de 150 chercheurs et experts des pays du Sud
CRDI

Lorsque la Banque mondiale a entrepris de découvrir comment les données peuvent bénéficier aux personnes les plus vulnérables du monde, le CRDI a tenu à s’associer à notre partenaire de longue date. Notre objectif commun : faire en sorte que les voix du Sud soient non seulement entendues mais mises en avant à la table des discussions.

« Au cours de la dernière décennie, le CRDI a établi des partenariats solides et acquis une expertise en matière de données pour le développement », déclare Fernando Perini, spécialiste de programme principal au CRDI. « Les 150 universitaires et praticiens du monde entier qui ont participé aux consultations n’ont pas seulement contribué à l’élaboration du rapport de la Banque mondiale. Ils nous ont aidés à réfléchir aux domaines dans lesquels notre propre contribution peut faire la différence au cours des dix prochaines années. »

Avec le soutien du Réseau des données ouvertes pour le développement et de la Banque mondiale, le CRDI a coorganisé en août 2020 trois consultations régionales avec des bénéficiaires de subventions et des partenaires d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Afrique et d’Asie. Ils ont partagé des idées clés basées sur leur expérience locale et des recherches fondées sur des données probantes sur la manière de garantir que les données servent mieux les objectifs de développement. La Banque mondiale s’est appuyée sur ces connaissances ainsi que sur

Le Rapport sur le développement dans le monde 2021 : Des données au service d’une meilleure vie énonce cinq recommandations :

  1. Forger un nouveau contrat social pour les données : Les experts du Sud ont indiqué que différents intervenants, notamment la société civile et le monde universitaire, jouaient un rôle essentiel pour aider à améliorer la transparence et contribuer au développement.
  2. Accroître l’utilisation des données pour obtenir une plus grande valeur : Les experts des pays du Sud ont souligné les lacunes considérables en matière de compréhension des données et de leur gouvernance dans les contextes de développement. Il convient de s’efforcer d’améliorer la maîtrise des données et d’élargir l’accès, en particulier pour les groupes vulnérables.
  3. Un accès plus équitable, afin que les avantages des données soient partagés de manière égale : Les experts des pays du Sud ont fait part de leurs inquiétudes sur le fait que les systèmes publics et privés de données ne prennent souvent pas en compte les personnes pauvres ou les groupes vulnérables. Les personnes marginalisées doivent être mieux représentées dans les systèmes de données.
  4. Protéger les personnes contre les préjudices liés à l’utilisation abusive des données : Les experts des pays du Sud ont donné des conseils sur les questions relatives aux dispositions de gouvernance et aux systèmes par lesquels les données circulent afin de s’assurer qu’ils sont sûrs, éthiques et sécurisés.
  5. Travailler à la mise en place de systèmes de données nationaux intégrés : Les experts des pays du Sud ont souligné les difficultés rencontrées par les pays souffrant de pauvreté, de fragilité et de mauvaise gouvernance pour concevoir des systèmes de données de haute qualité. Des investissements accrus en capital physique et humain seront nécessaires pour disposer de systèmes de données nationaux intégrés et performants.

L’étape suivante : comment faire de ces recommandations une réalité. Nous avons organisé un événement en ligne  le 12 mai pour discuter des défis à venir. Vous pouvez le regarder ici.

Au sujet du Rapport sur le développement dans le monde

Le Rapport sur le développement dans le monde 2021 : Des données pour une vie meilleure propose des moyens concrets d’utiliser plus efficacement les données afin d’améliorer les résultats du développement grâce à de meilleures politiques publiques, à une meilleure conception des programmes et à une meilleure prestation des services, en plus d’une plus grande efficacité du marché et de la création d’emplois grâce à une plus grande croissance du secteur privé.

Le Rapport sur le développement dans le monde est une publication phare de la Banque mondiale depuis 1978. Il est considéré comme un guide inestimable de l’état économique, social et environnemental du monde actuel.

Media
Remote video URL

Cette vidéo présente quelques-unes des façons dont les partenaires de recherche du CRDI ont contribué au Rapport mondial sur le développement dans le monde 2021 : Des données pour une vie meilleure