Aller au contenu principal

Recommandations fondées sur la recherche pour la réouverture des écoles en Afrique : donner la priorité aux besoins des plus vulnérables

22 novembre 2021
Un examen des politiques et des pratiques en Afrique a révélé que les étudiants marginalisés – surtout les filles, les enfants déplacés et ceux qui vivent dans la pauvreté – sont particulièrement vulnérables aux perturbations de l'éducation dues à la pandémie.
Une élève en classe en Afrique
GPE / Tabassy Baro

Tout comme le reste du monde, les pays africains ont dû fermer les écoles afin d'aider à stopper la propagation de la COVID-19. Des chercheurs appuyés par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ont suivi les politiques et les pratiques relatives à la fermeture et à la réouverture des écoles dans 40 pays africains et ont formulé des recommandations clés à l'intention des responsables des politiques en matière d'éducation qui continuent de lutter contre les effets de la pandémie.  

Les recommandations de l'Observatoire KIX sur les réponses à la COVID-19 dans les systèmes éducatifs en Afrique comprennent ce qui suit : 

  • élaborer des plans d'urgence pour mieux se préparer à de futures perturbations de l'enseignement semblables à celles causées par la COVID-19; 
  • concevoir des pratiques flexibles de réouverture des écoles en temps de COVID-19 afin de soutenir les adolescentes et les mères enceintes; 
  • donner la priorité aux besoins des enfants et des jeunes vulnérables et marginalisés – en particulier les filles, les enfants déplacés et ceux qui vivent dans la pauvreté – afin qu'ils ne soient pas laissés pour compte dans les initiatives de réouverture; 
  • initier une collaboration entre écoles au niveau infranational; 
  • soutenir les investissements du secteur privé dans l'éducation;  
  • fournir aux écoles un soutien en matière d'infrastructures; 
  • adapter l'apprentissage afin de combler les lacunes dues aux fermetures prolongées d'écoles; 
  • soutenir les enseignants par une aide psychosociale, et ce, avant, pendant et après la réouverture des écoles. 

Les recommandations découlent d'un rapport de synthèse sur la réouverture des écoles pendant la pandémie de COVID-19 dans 40 pays africains. Le rapport indique que plus de 60 % des pays ont rouvert les écoles après plus de 200 jours de fermeture, et que certains pays ont connu plusieurs fermetures et réouvertures. Après la réouverture, une baisse de la scolarisation a été constatée dans de nombreux pays. Parmi les facteurs qui y ont contribué, il faut mentionner : 

  • une perte d'intérêt pour la scolarisation, en raison de fermetures prolongées; 
  • des obstacles créées par : 
    • les grossesses non désirées; 
    • les mariages forcés; 
    • l'exploitation sexuelle; 
    • l'engagement dans des activités économiques; 
    • les problèmes de santé mentale et de nutrition; 
    • la perturbation des moyens de subsistance des ménages. 

Le rapport complet peut être lu ici et la note d'information qui l'accompagne peut être consultée ici

L'Observatoire sur les réponses à la COVID-19 dans les systèmes éducatifs en Afrique recueille, synthétise et mobilise les données probantes sur les réponses à la COVID-19 dans les systèmes éducatifs primaires et secondaires du continent. Il est supervisé par un consortium composé de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) et du Centre international pour l'éducation des filles et des femmes en Afrique de l'Union africaine (UA/CIEFFA), avec le soutien technique du Centre africain de recherche sur la population et la santé (APHRC) et de l'Institut de statistique de l'UNESCO (UIS). 

L'observatoire est un des projets du programme Partage de connaissances et d'innovations (KIX) du Partenariat mondial pour l'éducation (GPE). D'autres projets liés à la COVID-19 et qui sont mis en œuvre dans le cadre du KIX comprennent une étude sur l'impact de pédagogies inclusives et tenant compte du genre sur la participation et les résultats d'apprentissage des élèves du secondaire pendant la pandémie et au-delà

Vous pouvez apprendre tout sur ce projet et bien d'autres choses encore en visitant le site Web du KIX.  

Le KIX est une initiative conjointe du CRDI et du GPE qui vise à mettre en commun l'expertise, l'innovation et les connaissances afin d'aider les pays à revenu faible et intermédiaire à mettre en place des systèmes éducatifs plus solides et à accélérer les progrès en vue de garantir une éducation de qualité pour tous. Il s'agit du plus important fonds d'éducation de ce type. Cette vidéo explique comment fonctionne le programme.