Aller au contenu principal

Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens 2021 : « Sensibilisons, maîtrisons la résistance aux antimicrobiens »

24 novembre 2021
La résistance aux antimicrobiens est un grave problème dans les domaines de la santé publique et du développement international. Le CRDI soutient l’élaboration de solutions pour les pays à faible et moyen revenu.
A lab assistant in a lab coat and hijab is surrounded by shelves with beakers full of yellow liquid and large vats on the floor.
CRDI / Bartay
L’assistant de laboratoire de Blue Archipelago, Bidarul Munir, observe la progression d’une culture d’algues.

Chaque année, du 18 au 24 novembre, se déroule la Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens, une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, de l’Organisation mondiale de la Santé animale et de l’Organisation mondiale de la Santé qui vise à sensibiliser le monde à la résistance aux antimicrobiens et à encourager les pratiques exemplaires pour éviter l’émergence et la propagation d’infections résistantes aux médicaments. Le thème de cette année est « Sensibilisons, maîtrisons la résistance aux antimicrobiens. » 

La résistance aux antimicrobiens est un grave problème dans les domaines de la santé publique et du développement international. 

La résistance aux antimicrobienne (RAM) érode l’efficacité des antibiotiques qui sauvent des vies et dont dépendent nos systèmes de soins de santé et d’agriculture. On estime que la RAM tue environ 700 000 personnes par an. Elle a un impact important sur les populations des pays à revenu faible ou intermédiaire, en particulier dans les contextes où sa propagation est facilitée par des facteurs tels qu’une hygiène et un assainissement insuffisants, un accès limité à des infrastructures de soins de santé adéquates et l’absence de réglementations relatives à la RAM ou une incapacité à faire appliquer les réglementations qui existent. Compte tenu de la gravité et de l’étendue du problème, si l’on ne parvient pas à stopper la propagation de la RAM, celle-ci pourrait compromettre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.   

Résistance aux antimicrobiens et santé animale 

Au niveau mondial, la quantité d’antimicrobiens achetés pour être utilisés dans la production animale est presque le double de celle achetée pour être utilisée chez l’homme. L’utilisation abusive à grande échelle des antimicrobiens favorise le développement d’agents pathogènes résistants qui peuvent se transmettre à l’homme à partir des animaux, directement et indirectement, par exemple par l’exposition à du bétail infecté par des agents pathogènes résistants aux antimicrobiens, ou par l’exposition à de la viande contaminée.    

Que fait le CRDI?  

Le CRDI appuie des initiatives en santé humaine et animale axées sur les besoins des populations des pays à revenu faible ou intermédiaire, notamment : 

Comment participer à la Semaine mondiale de sensibilisation aux antimicrobiens et en apprendre davantage sur la RAM? 

Le thème de cette année encourage tout le monde à sensibiliser les gens pour maîtriser la résistance. Voici quelques points de départ : 

  • Écoutez et partagez le balado « Innovating Alternatives » avec vos amis, votre famille, vos collègues et vos collaborateurs pour en savoir plus sur la RAM et sur la façon dont le CRDI contribue aux innovations pour la production d’animaux destinés à l’alimentation. 

  • Tweetez en utilisant les mots-clics #SMBUA, #RésistanceAuxAntimicrobiens, #RAM et #ManipulerAvecSoin, et n’hésitez pas à taguer @Livestock_IDRC pour faire part de vos réflexions sur cette question.