Aller au contenu principal

Comment les entreprises sociales et l’investissement d’impact peuvent-ils générer des solutions à la crise des soins de santé

26 janvier 2022

Carolina Robino

Spécialiste de programme principale, CRDI
Headshot of Flaubert Nbiekop

Flaubert Mbiekop

Spécialiste de programme principal, CRFS

Gillian Dowie

Administratrice de Programme Principale, CRDI
Headshot of Edward T. Jackson

Edward T. Jackson

Président, E. T. Jackson and Associates
Headshot of Kieran Carty

Kieran Carty

Associé principal, Fonds Soros Economic Development
Headshot of Anuradha

Anuradha Shetty

Directrice, Fonds Soros Economic Development

Si ce n’était pas clair avant la pandémie de COVID-19, ça l’est maintenant : l’économie des soins est essentielle au bien-être de notre société et à l’économie en général. 

L’économie des soins fait référence aux soins rémunérés et non rémunérés fournis à des personnes telles que les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies ou les personnes en situation de handicap. Elle englobe également des activités telles que le nettoyage, la cuisine, la lessive, l’approvisionnement en eau et en combustible, ainsi que d’autres tâches d’entretien ménager.   

Malheureusement, les confinements obligatoires liés à la COVID-19 ont exacerbé le fardeau du travail de soins non rémunéré, car les fermetures d’écoles ont obligé les enfants à étudier à la maison, sous la surveillance de leurs soignants. La pandémie a également révélé et aggravé les défis auxquels les travailleurs de l’économie des soins faisaient déjà face. Malgré l’importance du travail de soins, les emplois sont souvent mal rémunérés, précaires, informels, sans avantages sociaux et sujets à la discrimination et à des conditions dangereuses, comme le montre un rapport de 2018 de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Ces conditions illustrent le manque de reconnaissance et de soutien dont bénéficient les travailleurs de la société et de l’économie en général, une situation qui a pris des proportions de crises sous le stress supplémentaire apporté par la pandémie.  

Une grande partie de ce fardeau incombe aux femmes. Selon le rapport de l’Organisation internationale du Travail, dans le monde entier, les femmes et les filles effectuent plus des trois quarts du travail de soins non rémunéré, et les deux tiers des travailleurs dans le domaine des soins sont des femmes. 

Pour les femmes qui entrent dans la vie active, la répartition injuste du travail domestique non rémunéré, fondé sur le genre, leur laisse peu ou pas de temps libre. Lorsque le travail de soins non rémunéré est combiné à des activités génératrices de revenus, cela crée ce que l’on appelle la pauvreté par manque de temps disponible.   

Le travail acharné des soins non rémunérés a créé des obstacles subtils, mais très puissants, à l’émancipation économique des femmes, empêchant les ménages et l’économie au sens large d’exploiter pleinement le potentiel des femmes, en particulier chez les plus marginalisés, qui sont les plus durement touchés par la crise actuelle des soins.  

L’innovation émergente dans l’économie des soins   

Sur une note plus positive, d’innombrables entreprises sociales et d’autres solutions innovantes, à but précis et basées sur le marché, apparaissent dans le monde entier en réponse aux besoins non satisfaits de l’économie des soins. Par exemple, Kidogo, une entreprise sociale basée à Nairobi utilise un modèle de franchisage pour soutenir environ 140 micro-entreprises appartenant à des « mamapreneurs » (« mamantrepreneures »), qui fournissent des services de garde d’enfants de qualité et abordables à près de 3 000 enfants dans 12 quartiers informels du Kenya. L’entreprise propose également des formations et un encadrement aux personnes qui s’occupent des enfants pour améliorer leurs compétences.   

La plateforme en ligne Zolvers adopte une approche différente. Elle met en relation des clients qui recherchent des services d’aide familiale, de nettoyage, d’entretien et de soins aux enfants et aux personnes âgées pour leur maison ou leur bureau avec des travailleurs formés dont les antécédents ont été vérifiés. Présente en Argentine, au Chili, en Colombie et au Mexique, Zolvers offre à ses clients facilité et sécurité, tout en fournissant aux employés de maison et aux soignants des emplois décents, ainsi qu’un accès à des programmes de formation, à l’inclusion financière et aux programmes gouvernementaux de sécurité sociale. 

L’investissement d’impact peut accélérer le potentiel de transformation de ces types d’entreprises en leur fournissant le capital nécessaire, mais le financement n’est pas le seul type de soutien dont elles ont besoin. Les étapes suivantes peuvent guider le secteur public, les organismes à but non lucratif et les entreprises dans la transformation de l’économie des soins en un secteur qui réduit, reconnaît et redistribue le travail de soins non rémunéré, tout en récompensant les travailleurs des soins rémunérés et non rémunérés.   

Une feuille de route pour transformer l’économie des soins dans les pays du Sud   

Six étapes sont importantes pour transformer l’économie des soins, en particulier dans les pays du Sud : 

1. Investir pour avoir une incidence sur l’économie des soins : de nombreuses entreprises de l’économie des soins à but précis insufflent de l’espoir dans les économies émergentes du monde entier. Le soutien à ces entreprises favorise également les occasions d’entrepreneuriat pour les femmes, qui dominent le secteur.  

Pourtant, à ce jour, ces entreprises dynamiques ne bénéficient que de flux d’investissements publics et privés limités. Pour atteindre leur plein potentiel, elles ont besoin de capitaux, qu’ils proviennent des plans de relance gouvernementaux en cas de pandémie, d’investissements privés, de financements mixtes publics et privés ou d’autres sources.   

2. Accélérer et accroître les solutions de marché pour une économie des soins plus équitable : pour accéder au capital, les entreprises de soins émergentes à but précis doivent renforcer et développer leurs activités. Pour devenir rentables, ces entreprises ont besoin d’un soutien pour l’incubation et l’accélération, et pour améliorer leur inclusion dans les chaînes de valeur.   

3. Renforcer les droits et promouvoir l’action et l’expression collectives des travailleurs : qu’ils soient employés dans des services de garde, des cliniques ou des ménages, les travailleurs dans le domaine des soins doivent avoir des emplois décents. Une meilleure représentation et une meilleure organisation sont indispensables pour que ces travailleurs puissent faire valoir leurs droits et améliorer leurs conditions d’emploi dans l’économie des soins.   

4. Intégrer les infrastructures et les soins : les investisseurs privés sont attirés par l’ampleur, les biens durables, les futurs flux de trésorerie et, généralement, le soutien du gouvernement pour les projets d’infrastructure. Lorsqu’ils sont planifiés en connaissance de cause, ces projets peuvent également contribuer à réduire le temps et les efforts nécessaires au travail de soins. Les investissements dans les infrastructures et les technologies doivent adopter de manière proactive une optique de genre pour améliorer l’égalité des genres et contribuer à modifier la division du travail.    

5. Renforcer la surveillance et les investissements publics : les lacunes des soins de longue durée mises en lumière pendant la pandémie ont illustré le rôle essentiel des cadres réglementaires et de la surveillance publique dans l’économie des soins. Par exemple, en Ontario, au Canada, une enquête publique a examiné les conséquences de la COVID-19 sur les foyers de soins de longue durée, et a découvert que la prévalence de contrats précaires à temps partiel pour le personnel contribuait aux lacunes.   

Il est nécessaire que les régulateurs s’engagent de manière plus proactive et plus approfondie dans les entreprises de soins afin de permettre aux travailleurs de s’épanouir et de garantir que les bénéficiaires reçoivent des services de qualité. Dans certains cas, les réglementations doivent être mises à jour pour favoriser l’innovation sociale. Des recherches sur les politiques locales sont nécessaires pour atteindre ces objectifs.  

6. Promouvoir des systèmes de soins complets : selon un récent examen des données sur la crise mondiale de la garde d’enfants et sur la voie de la relance et de la résilience après la COVID-19, en février 2021, seuls 8 % des réponses économiques mondiales avaient abordé la question des soins non rémunérés, y compris la garde d’enfants, et deux tiers des pays n’avaient adopté aucune mesure. Cette inaction ne peut plus durer.   

La pandémie est l’occasion de mettre en place des systèmes de soins complets, qui assurent l’accès aux soins aux personnes qui en ont le plus besoin et garantissent les droits fondamentaux des prestataires de services. L’objectif est de construire un modèle de soins dans lequel la responsabilité appartient à la fois aux familles, au gouvernement, à la communauté et au marché.    

Recherche-action pour une économie des soins transformée   

Pour appuyer la transformation en cours de l’économie des soins, le CRDI et le fonds Soros Economic Development ont lancé une initiative de recherche-action. L’objectif est de créer une base de connaissances et de données probantes pour recueillir des capitaux privés et publics et améliorer l’investissement d’impact pour une économie de soins transformée dans les marchés émergents.   

Ce programme comprendra une analyse du marché local et des études de cas, une évaluation de l’incidence, l’incubation et l’accélération des entreprises, des recherches sur les cadres réglementaires et les politiques, ainsi que des dialogues entre l’industrie et les politiques.   

Grâce au vaste réseau de chercheurs de nos organisations dans les pays du Sud et à notre capacité avérée à établir des relations entre les universités, les groupes de réflexion, les gouvernements, les entreprises et les investisseurs d’impact, nous recherchons activement des partenaires financiers et des investisseurs d’impact aux vues similaires pour promouvoir conjointement cet important programme.  

Ce texte a été adapté d’une collaboration spéciale publiée sur le site Web NextBillion le 29 novembre 2021. 

Visitez le centre de connaissances sur l’économie des soins de l’initiative.