Aller au contenu principal

Action visant à donner aux mères adolescentes du Burkina Faso et du Malawi les moyens d’améliorer leur santé sexuelle et reproductive

Dans toute l’Afrique subsaharienne, les adolescentes issues des couches socioéconomiques les plus pauvres sont vulnérables aux grossesses précoces non planifiées, aux mariages d’enfants et aux mariages forcés, aux mutilations génitales féminines, à la violence sexospécifique et aux conséquences négatives pour la santé. Il ne fait aucun doute que le poids élevé de la mauvaise santé sexuelle et reproductive des adolescents en Afrique subsaharienne freine la réalisation de l’objectif de développement durable visant à garantir l’accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive. Cependant, cette situation a également des ramifications allant au-delà des mauvais résultats en matière de santé. Plus particulièrement, les résultats de l’éducation sont menacés. Par exemple, la grossesse est à l’origine de la moitié des cas d’abandon de l’enseignement secondaire chez les adolescentes d’Afrique subsaharienne. Leur incapacité à retourner à l’école augmente le risque pour les mères adolescentes de subir un mariage d’enfants, de tomber enceintes à plusieurs reprises et de subir des violences de la part de leur partenaire intime, ce qui les enferme dans un cycle sans fin de mauvaise santé, de pauvreté et d’exclusion sociale.

Malgré les conséquences négatives bien documentées des grossesses précoces non planifiées sur l’éducation, la santé et le bien-être social des filles, peu d’interventions ont porté sur l’éducation et l’autonomisation économique des mères adolescentes en Afrique subsaharienne. Ce projet vise à tester trois interventions sexotransformatrices destinées à aider les mères adolescentes du Burkina Faso et du Malawi à poursuivre leur éducation et à améliorer leur santé sexuelle et reproductive. Il s’agit notamment d’un transfert d’argent conditionné à la (ré)inscription à l’école ou à la formation professionnelle, de services de garde d’enfants subventionnés et de clubs de mères adolescentes où les adolescentes qui élèvent leurs enfants recevront une formation en dynamique de la vie couvrant les soins aux enfants, la santé sexuelle et reproductive et la littératie financière. Les résultats attendus chez les mères adolescentes comprennent un meilleur niveau d’éducation, une plus grande indépendance financière, une meilleure connaissance de la santé sexuelle et reproductive et une meilleure santé mentale.

Ce projet est l’un des quatre sélectionnés dans le cadre d’un concours fermé en vertu du programme de santé mondiale intitulé « Faire progresser les innovations en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle grâce à des approches sexotransformatrices ».

Project ID
109813
Project Status
Actif
Duration
36 months
IDRC Officer
Samuel Oji Oti
Total Funding
CA$ 1,000,200.00
Location
Burkina Faso
Malawi
Programmes
Santé mondiale
Santé mondiale
Institution Country
United States
Institution
African Population and Health Research Centre