Aller au contenu principal

Amplifier l’adoption de la science de l’adaptation en Afrique dans le 6e Rapport d’évaluation du GIEC

Les changements climatiques représentent une menace importante pour la santé humaine, la biodiversité et l’éradication durable de la pauvreté. L’Afrique est en passe de devenir l’une des régions les plus touchées, avec des taux et des amplitudes de changement climatique supérieurs à la moyenne mondiale. C’est pourquoi il est urgent de procéder à une évaluation détaillée des solutions et des risques liés aux changements climatiques, afin d’orienter les décisions des gouvernements de tout le continent en matière d’adaptation. Cependant, il est largement admis que les universitaires et les boursiers africains sont mal représentés dans les évaluations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). En outre, le GIEC n’apporte aucun soutien financier à ces fonctions d’évaluation essentielles.

Le sixième Rapport d’évaluation du GIEC met davantage l’accent sur l’évaluation des effets des changements climatiques et des solutions d’adaptation à l’échelle régionale (y compris dans un chapitre sur l’Afrique), afin de combler les principales lacunes dans les connaissances des décideurs. Il importe donc de veiller à ce que les risques liés aux changements climatiques en Afrique et les besoins de ce continent en matière d’adaptation soient couverts de manière exhaustive par ce cycle d’évaluation du GIEC.

Ce projet renforce la contribution de l’Afrique au sixième Rapport d’évaluation du GIEC et la capacité des jeunes universitaires africains à contribuer aux futurs cycles d’évaluation en appuyant la participation de deux scientifiques au chapitre sur l’Afrique, en permettant une synthèse de la recherche à la demande sur les principaux sujets d’évaluation et les lacunes en matière de connaissances, et en créant deux postes de stagiaires pour prêter main-forte aux auteurs dudit chapitre. En plus des possibilités de carrière et d’amélioration des compétences qu’offre ce projet aux chercheurs émergents, l’intégration de chercheurs africains en début de carrière au sein du GIEC à titre de scientifiques responsables de chapitres, de consultants en recherche et de stagiaires en soutien à la rédaction de chapitres est également bénéfique pour le GIEC lui-même, car ce dernier disposera ainsi d’un bassin élargi d’auteurs africains.

Project ID
109419
Project Status
Actif
Duration
17 months
IDRC Officer
Georgina Kemp
Total Funding
CA$ 267,300.00
Location
Nord du Sahara
Sud du Sahara
Programmes
Systèmes alimentaires résilients au climat
Adaptation aux changements climatiques et résilience
Institution Country
South Africa
Project Leader
Christopher Trisos
Institution
University of Cape Town