Aller au contenu principal

Émergence d’une classe moyenne féminine et demande de services de garde d’enfants en Afrique de l’Ouest

Les pays francophones d’Afrique de l’Ouest ont connu ces dernières années des taux de croissance économique positifs qui semblent favoriser l’expansion de la classe moyenne. Pour bien planifier, il est important de mettre en lumière la dynamique de la classe moyenne féminine et la demande de services de garde d’enfants.

Les recherches menées dans le cadre de ce projet fourniront des données probantes pertinentes et des outils pratiques, et éclaireront la prise de décision. Grâce à des partenariats avec des acteurs des secteurs public et privé, elles permettront de déterminer des solutions efficaces pour parvenir à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des genres par l’adoption et la mise à l’échelle de modèles de garde d’enfants adaptés. Cela contribuera à réduire la charge que représente le travail de soins domestique non rémunéré pour les femmes de la classe moyenne, leur permettant ainsi de participer pleinement à l’économie et de récolter des bénéfices à la hauteur de leurs efforts.

Le projet s’inscrit dans le cadre des activités de soutien du CRDI à la recherche appliquée au développement en Afrique de l’Ouest et dans la continuité de fructueuse initiative intitulée Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF). CEDEF – Afrique de l’Ouest vise à soutenir des recherches appliquées, pratiques et approfondies, ancrées dans les contextes locaux du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal. Son objectif est d’aider à reconstruire les systèmes socio-économiques après la pandémie de COVID-19 de manière à contribuer à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des genres.

Project ID
109627
Project Status
Actif
Duration
24 months
IDRC Officer
Flaubert Mbiekop
Total Funding
CA$ 488,600.00
Location
Bénin
Burkina Faso
Côte d'Ivoire
Sénégal
Programmes
Économies durables et inclusives
Emploi et croissance
Institution Country
Senegal
Project Leader
Jean Cabral
Institution
Université Amadou Mahtar Mbow