Aller au contenu principal

Faire face aux défis du désordre de l’information

Le désordre de l’information – la perturbation à grande échelle de la sphère publique par des rumeurs, des discours de haine, des théories de conspiration dangereuses et infondées, des malentendus nuisibles et des campagnes de tromperie orchestrées – est de plus en plus reconnu comme l’un des plus grands défis de gouvernance de notre temps. La pandémie de COVID-19 et l’infodémie de mythes nuisibles et de faux remèdes qui lui est associée nous rappellent les enjeux.

Le domaine de la recherche et de l’action sur le désordre de l’information en est à ses débuts et est largement dominé par un petit groupe d’experts dans les pays du Nord. Dans les pays du Sud, les complexités et les manifestations uniques du désordre de l’information – et les considérations distinctes pour la politique et la pratique – sont encore mal comprises. Quelques efforts offrent de l’information précieuse et exploitable, mais ils ont tendance à être limités géographiquement, cloisonnés et mal intégrés dans les débats politiques.

Ce projet sera axé sur les efforts actuels de collecte de données significatives et d’analyse de la nature de la mésinformation et de la désinformation dans la mesure où elle a un impact sur les élections, la violence sexospécifique, les discours de haine et la gouvernance des données. Il contribuera à combler les lacunes en matière de connaissances en tissant les différents silos médiatiques et technologiques et en déterminant, en synthétisant et en reliant les efforts fondés sur des données probantes dans les pays du Sud. L’objectif est d’établir le programme de recherche et, en fin de compte, de trouver des solutions au désordre de l’information en tirant les leçons des approches appliquées, notamment la vérification des faits, la surveillance des médias et le suivi de la mésinformation/désinformation en ligne dans les pays du Sud; en déballant et en synthétisant le paysage de la recherche sur le désordre de l’information; et en cartographiant les cadres et en reliant les principaux intervenants afin de déterminer les points d’entrée pour la recherche politique et orientée vers l’action dans les pays du Sud.

Project ID
109612
Project Status
Actif
Duration
12 months
IDRC Officer
Ruhiya Seward
Total Funding
CA$ 390,000.00
Institution Country
South Africa
Project Leader
Herman Wasserman
Institution
University of Cape Town