Aller au contenu principal

Gouvernance du cyberespace pendant une pandémie : Politique numérique, droits de la personne et politique dans les pays du Sud

Face à la pandémie de COVID-19, les gouvernements utilisent de nouvelles technologies et de nouveaux systèmes de surveillance pour contenir la propagation de la maladie, atténuer les risques et améliorer les politiques publiques. Toutefois, ces mesures suscitent d’importantes préoccupations en matière de protection de la vie privée et des données personnelles. Jusqu’à présent, les mesures n’ont suscité qu’une contestation limitée de la part des citoyens, mais que se passera-t-il lorsque l’épidémie sera terminée? Si les outils d’information, de communication et de réseautage et leurs mécanismes de surveillance peuvent être efficaces dans la lutte contre le virus, de nombreux experts avertissent qu’un nouveau pacte social pourrait être nécessaire une fois la pandémie contenue.

Ces temps de bouleversement mettent également en lumière des questions de politique numérique non résolues qui sont essentielles pour atténuer les inégalités sociales, économiques et entre les sexes. L’inégalité d’accès à la large bande soulève des questions sur la manière de continuer à interagir avec le monde dans le contexte de la crise et sur les personnes qui peuvent le faire. La pandémie de COVID-19 met en évidence le manque d’infrastructures numériques critiques et oblige à mener des recherches sur les lacunes en matière de connectivité, la robustesse et la sécurité des réseaux, la gestion du trafic, la censure et la désinformation, ainsi que sur la disponibilité et la qualité des données pour prendre des décisions stratégiques fondées sur des données probantes.

Il est également essentiel de réfléchir à la transition post-pandémique et de promouvoir de futures politiques numériques qui atténuent les effets néfastes de la pandémie tout en protégeant les droits numériques, l’accès à la connectivité et les nouvelles technologies dont les sociétés seront de plus en plus dépendantes à l’avenir.

Dans ce contexte, le Centro de Política Digital para América Latina, Asociación Civil, une organisation non gouvernementale régionale basée au Mexique, concentrera ses efforts sur l’analyse et l’influence des décisions sur les politiques numériques qui découlent de cette urgence mondiale en Amérique latine. En conséquence, les gouvernements d’Amérique latine seront mieux informés sur la manière dont ces mesures touchent la protection de la vie privée et des données, ainsi que sur la façon dont le fossé numérique aggrave les effets de la pandémie pour les populations vulnérables.

Project ID
109437
Project Status
Actif
Duration
24 months
IDRC Officer
Fernando Perini
Total Funding
CA$ 560,600.00
Location
Amérique du Sud
Programmes
Éducation et sciences
Éducation et sciences
Économies en réseaux
Institution Country
Mexico
Project Leader
Judith Mariscal
Institution
Centro de Política Digital para América Latina, Asociación Civil