Aller au contenu principal

Santé sexuelle et reproductive et rapports sexuels transactionnels dans les déplacements forcés : une étude comparative multinationale

Il existe une lacune dans les données concernant les tendances et les moteurs des rapports sexuels transactionnels, de l’exploitation sexuelle et des violences dans les rapports sexuels transactionnels et leurs effets sur la santé sexuelle et reproductive et les droits des réfugiés.

Bien qu’entourés du plus grand secret, les rapports sexuels transactionnels sont très répandus parmi les populations déplacées de force. Les réfugiés hommes, femmes (hétérosexuels et homosexuels) et transgenres ont recours aux rapports sexuels transactionnels pour diverses raisons, notamment pour satisfaire leurs besoins fondamentaux, gagner assez d’argent pour poursuivre leur voyage ou en échange de la sécurité. Dans la plupart des cas, les réfugiés qui ont des rapports sexuels transactionnels courent un plus grand risque de violence physique et sexuelle, de problèmes de santé mentale, de grossesses non désirées et d’avortements pratiqués dans des conditions dangereuses, ainsi que d’infections transmises sexuellement. Le silence et la stigmatisation entourant les relations sexuelles transactionnelles — en particulier chez les jeunes femmes — et la mauvaise compréhension du rôle des relations entre les sexes en tant que facteur entravent l’accès aux services de santé et aux droits à la santé, à la vie privée et à la protection contre la violence et la discrimination.

Cette étude comparative, multidisciplinaire et multinationale examinera la nature sexospécifique des rapports sexuels transactionnels et les trajectoires de la santé et des droits sexuels et reproductifs chez les réfugiées et les minorités sexuelles, dans le but d’élaborer des interventions appropriées pour améliorer les réponses politiques et programmatiques. La méthodologie utilisée au Liban, en Jordanie et en Turquie fera appel à des méthodes ethnographiques et qualitatives et comprendra la préparation et le pilotage d’enquêtes quantitatives comparatives. L’analyse principale décrira les répercussions des rapports sexuels transactionnels sur la santé sexuelle et reproductive, en mettant l’accent sur les besoins et les obstacles relatifs à ces services. Cette recherche proposée fait partie d’un programme de recherche multinational plus vaste au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Grèce et en Suède. L’étude produira des données probantes uniques pour éclairer les politiques et les interventions de santé publique concernant les rapports sexuels transactionnels dans les populations de réfugiés. La recherche influencera le changement en favorisant une communauté de pratique avec des chercheurs locaux, des membres de la collectivité, des gestionnaires de programmes, des décideurs et d’autres praticiens.

Project ID
109086
Project Status
Actif
Duration
24 months
IDRC Officer
Qamar Mahmood
Total Funding
CA$ 542,100.00
Location
Jordanie
Liban
Moyen-Orient
Turquie
Programmes
Santé mondiale
Santé mondiale
Santé des mères et des enfants
Institution Country
Jordan
Project Leader
Aida Essaid
Institution
Information and Research Center / King Hussein Foundation
Institution Country
Lebanon
Project Leader
Jinan Usta
Institution
American University of Beirut
Institution Country
Switzerland
Project Leader
Shirin Heidari
Institution
Foundation for the Graduate Institute of International and Development Studies/Fondation pour l'institut de hautes études internationales et du développement