Aller au contenu principal

Une plateforme pour la mise au point d’un vaccin anti-adénovirus non réplicatif contre les maladies aviaires – phase 2

L’élevage de volaille en Afrique est l’une de plus grandes occasions commerciales du continent. Le poulet est la viande de prédilection de la plupart des Africains : en effet, un total de 5,7 millions de tonnes de viande de poulet ont été produites en Afrique en 2018, ce qui signifie une augmentation de 4,2 % par rapport à 2017.

La maladie de Newcastle est l’une des maladies les plus graves qui touchent la production de volaille en Afrique subsaharienne. Bien que les signalements restent sporadiques sur le continent, certains pays connaissent en moyenne 10 éclosions de la maladie par an, ce qui nuit considérablement à l’économie locale et à la sécurité alimentaire.

Les vaccins inactivés ou vivants sont disponibles et efficaces, mais présentent plusieurs inconvénients bien connus, notamment l’excrétion du virus par les oiseaux vaccinés, pouvant contaminer les volailles non vaccinées. Les vaccins contre la maladie de Newcastle actuellement disponibles sont produits dans des œufs de poule embryonnés, exempts de pathogènes, chers et importés d’Europe. Cette méthode n’est pas aussi efficace que les technologies de culture cellulaire et ne se prête pas à une réaction rapide en cas de menace de maladie émergente. La première phase de ce projet, financé par le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail (FIVB) en 2017, visait à développer un vaccin utilisant un vecteur adénoviral humain non réplicatif. Des études préliminaires de preuve de concept ont révélé des résultats positifs. L’objectif de cette deuxième phase est d’établir la dose optimale et de parachever l’étude de preuve de concept. Cette phase, également soutenue par le FIVB, permettra de développer les procédés de fabrication d’un vaccin recombinant contre la maladie de Newcastle plus sûr, plus efficace et plus rentable que les vaccins vivants à base d’œufs. Plus important encore, la même plateforme technologique a le potentiel d’être déployée rapidement pour répondre à d’autres menaces virales aviaires.

Le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail est un partenariat entre la Fondation Bill et Melinda Gates, Affaires mondiales Canada et le CRDI. Il représente un investissement conjoint de 57 millions de CAD sur cinq ans visant à financer le développement, la production et la commercialisation de vaccins innovants contre les maladies du bétail prioritaires en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.

Project ID
109618
Project Status
Actif
Duration
20 months
IDRC Officer
Armando Heriazon
Total Funding
CA$ 1,286,800.00
Location
Sud du Sahara
Programmes
Systèmes alimentaires résilients au climat
Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail
Institution Country
Canada
Project Leader
Amine Kamen
Institution
The Royal Institution for the Advancement of Learning/McGill University
Institution Country
Ethiopia
Project Leader
Esayas Gelaye
Institution
National Veterinary Institute
Institution Country
Tunisia
Project Leader
Samia Rourou
Institution
Institut Pasteur de Tunis