Aller au contenu principal

Vers des solutions équitables fondées sur la nature pour faire face aux changements climatiques qui touchent les « châteaux d’eau »

Les solutions fondées sur la nature impliquent de travailler avec la nature pour promouvoir le bien-être humain et soutenir les mesures d’atténuation et d’adaptation visant à réduire les risques climatiques. Cependant, des universitaires des pays du Sud s’inquiètent de la pertinence de certaines de ces solutions dans les contextes locaux. C’est notamment le cas en Afrique, où les moyens de subsistance de nombreuses personnes dépendent fortement de leurs paysages et des multiples services écosystémiques qui en découlent. Ces défis sont aggravés par le fait qu’il existe très peu de recherches sur la longévité des solutions fondées sur la nature dans un climat en constante évolution.

L’objectif général de ce projet est de soutenir les processus de prise de décision, de planification et de mise en œuvre dans 11 pays d’Afrique australe pour faire en sorte que les initiatives proposant des solutions fondées sur la nature aux niveaux local et national soient plus équitables et durables. Le projet concentre sur les « châteaux d’eau » de l’Afrique australe, qui sont des montagnes et des plateaux essentiels à l’approvisionnement en eau. Un peu moins de la moitié de ces réservoirs ont déjà été destinés à des solutions fondées sur la nature, en particulier pour des bienfaits mondiaux tels que des puits de carbone.

Le projet cernera les limites biophysiques des solutions fondées sur la nature qui sont proposées pour les différents « châteaux d’eau » en prévision des changements climatiques futurs, et modélisera les compromis entre la réduction des émissions de carbone à l’échelle mondiale et l’approvisionnement en eau aux niveaux régional et local. Il décortiquera les processus et les compromis économiques, sociaux et politiques qui déterminent quelles sont les interventions adoptées, et qui en bénéficie (en mettant l’accent sur les dimensions sexospécifiques). Il explorera les contraintes de mise en œuvre, notamment en ce qui a trait à la répartition équitable des avantages mondiaux par rapport aux avantages locaux, et à l’évitement de résultats négatifs à l’échelle locale. Le projet mobilisera également les milieux politiques et les communautés de pratique pour examiner les résultats et déterminer ce qui est nécessaire pour soutenir une mise en œuvre plus équitable et durable de solutions fondées sur la nature dans les « châteaux d’eau » de l’Afrique australe.

Project ID
109567
Project Status
Actif
Duration
36 months
IDRC Officer
Georgina Kemp
Total Funding
CA$ 539,200.00
Location
Sud du Sahara
Programmes
Systèmes alimentaires résilients au climat
Systèmes alimentaires résilients au climat
Changements climatiques
Institution Country
South Africa
Project Leader
Petra B. Holden
Institution
University of Cape Town